L’IMBÉCILOMÈTRE

  

L’imbécilomètre est à la bêtise humaine ce que le compteur Geiger est à la radioactivité :
L’instrument indispensable de notre survie face au Danger. 

 

L’imbécilomètre est un instrument de mesure scientifique mis au point par Jacques Clavreul, professeur méritant de pataphysique, dans le cadre de son étude sur la bêtise humaine. 

Le sujet étant assez vaste (et c’est un euphémisme), l’éminent professeur s’est proposé de réduire le champ de son investigation à quelques éléments révélateurs dudit sujet.

 *  *  * 

Pour mesurer le « taux de connerie » comme on l’appelle dans le jargon scientifique, il faut tout d’abord :

1 - Réduire le champ d’étude à un seul critère :
Bêtise des fumeurs ou celle des buveurs de cannettes par exemple.

2 - Déterminer précisément les frontières d’un lieu :
Une plage, une rue, un hall de faculté, etc.

 

Ces étapes sont impératives si l’on veut pouvoir circonscrire le sujet. Car comme l’a si souvent rappelé Einstein :

« Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine...
mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.
» 

*  *  * 

Une fois le cadre d’étude défini, il suffit ensuite de ramasser consciencieusement ce que l’on y trouve et qui ne devrait pas s’y trouver. 

Attention, l’imbécillité étant contagieuse, il est impératif d’éviter a maximum la compagnie des personnes atteintes. Pour mener à bien ce travail, le professeur a utilisé des gants et toutes les canettes ont été soigneusement désinfectées dans un bain à l’eau de javel pure pendant plusieurs heures.
Le port du masque à gaz est conseillé dans le cas d’une étude au Mégotomètre. 

*  *  * 

Il ne reste plus qu’à placer tous les éléments récupérés sur l’imbécilomètre et vous avez une mesure précise du taux en question.

bienvenue



L'imbécilomètre a été crée pour "l'expo off" des Fantasiarques à maison de l'avocat de Nantes en mai 2005