Faite à l'aide d'un Lubitel 166B, le top de la technologie soviétique de la grande époque : un appareil 6×6, avec visée par le dessus et mise au point 100% manuelle.
Le réglage du diaphragme se fait après avoir mesuré la luminosité avec une cellule photosensible séparée.
Il faut même entre chaque photographie tourner la molette pour faire avancer le film, jugez donc ce que cela donne :

 

Les grincheux diront que c'est là l'erreur classique du débutant qui oublie de faire défiler le film,
mais les grands esprits y verront du génie... 

 

bienvenue