Exposition à la Galerie HAC de Tokyo (Japon) en juillet 2007

     

 Cette année Fantasiarque 2007 fut placée sous le thème de l'Utopie du Mal.
Comme d'habitude, ce fut l'occasion d'un événement pluridisciplinaire mélangeant exposition (à la galerie HAC)
et conférences (au centre Franco-japonais de Tokyo)

« Au lieu de faire appel aux preuves conventionnelles, à la morale, au bon sens, les Fantasiarques décrivent la pire société possible avec beaucoup d’extravagances, d’ironie et d’humour noir. Il s’agit de l’Utopie du Mal, où les pires traits de notre société contemporaine et mondialisée sont poussés à l’extrême.
Avec des présentations ludiques, drôles et instructives, les Fantasiarques vont donner à voir et aider à penser le mal présent ou en germe dans notre société. »
Yohei Suda

     
Visite de la galerie HAC
Quelques travaux de l'exposition
Bonus

Programme des interventions au centre Franco-japonais de Tokyo : 

Ouverture : Yohei Suda, en japonais
Son expérience concrète du Mal d’aujourd’hui, à partir de son expérience d’avocat au Tribunal Pénal International : Rwanda, Ex-yougoslavie. 

1 - Princeps monstrum : le pouvoir et le sang. François Le Penuizic. Aux origines de nos représentations de la tyrannie et du mal en politique : Néron, Caligula, Héliogabale…

2 - Sade : une politique du mal ? Frantz Mynard. Comment corrompre et pervertir une société ?

3 - La confusion conjoncturelle de la notion de mal : l’opposition au nazisme ou quand le résistant est un criminel. Serge Defois. Plaidoiries des avocats devant les tribunaux militaires allemands à Nantes.

4 - L’Architecture du mal. Alexandre Ronné. Reprenant quelques exemples concrets du passé (l’architecture du IIIe  Reich etc.), il s’agit d’identifier quelques grandes tendances contemporaines.

Conclusion : Yohei Suda en japonais : Pistes vers un monde imaginaire à redouter…

 

Bienvenue